Visiter le parc national du mont Kenya pour de multiples raisons

ParPeter Grunisky

Visiter le parc national du mont Kenya pour de multiples raisons

La visite du parc national du mont Kenya s’avère incontournable lors d’un voyage au Kenya, ne serait-ce que pour connaître son histoire. En fait, cet État de l’Afrique orientale tient son nom de la chaîne montagneuse que les voyageurs y découvriront : Kirinyaga en langue locale. À force de prononcer le mot à l’occidentale, et par déformation, c’est devenu le Kenya. Avant, le parc était une réserve forestière, mais les deux sont combinés et se jouxtent, formant une superficie totale de 1 420 km2. En 1949, le gouvernement, soucieux de protéger une zone d’une grande beauté, a décidé d’établir le parc sur et autour du mont Kenya. De la sorte, la région qui abrite le mont serait mieux protégée. En plus, ayant une connotation touristique, ce parc a un impact certain sur l’économie locale, voire nationale. L’existence du parc repose aussi sur d’autres raisons, à savoir : conserver la biodiversité et préserver les ressources en eau. Désormais, le parc national du mont Kenya est un havre de paix où les vacanciers pourront s’adonner à de multiples activités.

Escalade du mont Kenya, le rêve de tout alpiniste

Au parc national du mont Kenya, les amoureux d’alpinisme disposeront d’une montagne faite pour être gravie : le mont Kenya qui signifie « montagne de l’autruche » chez les Wakamba, une des ethnies qui vit à ses pieds.

Gravir cet ancien volcan rouge, dont les plus hautes cimes culminent à 5 199 m à la pointe Batian, devra s’inscrire dans les circuits Kenya des amoureux d’alpinisme, experts ou non.Ils choisiront parmi les huit itinéraires de randonnée qui mènent aux pics importants, le Timau Route, par exemple. Il s’agit d’un parcours restreint qui démarre près du Sirimon Route au hameau de Timau, et contourne l’orée de la forêt sur une distance assez importante. La grimpette matinale est idéale pour profiter du tableau magnifique offert par le lever du soleil : un disque ardent illuminant les cimes enneigées, une image plus qu’éblouissante. À la descente, les aventuriers s’offriront une jolie balade pour observer les végétations d’altitude comme des mousses, des lichens, des gentianes et des bruyères géantes. Mais ce qui retiendra le plus leur attention, ce sont les bambous qui prédominent sur les pentes sud-est, dessinant ainsi une couronne naturelle autour du mont.

Aller à la rencontre d’une faune abondante

Après l’ascension du mont Kenya, pourquoi ne pas faire un safari à travers le parc et la réserve de biosphère ? En effet, le parc national du mont Kenya, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1997, couvre des terres d’altitude, dont les pentes hébergent une faune exceptionnelle. Les globe-trotters tomberont certainement sur des éléphants, des buffles, des rhinocéros, des léopards, des singes, des antilopes ou encore des oiseaux, des zèbres, des bongos et des chats-tigres, mais pas de lions. Puisque l’endroit dispose d’une végétation touffue, les routards trouveront plus d’animaux aux différents points d’eau. S’ils ont une bonne pellicule en réserve, ils repartiront du parc avec des photos sensationnelles.

À propos de l’auteur

Peter Grunisky administrator