Traiter une alopécie par la tricopigmentation

ParPeter Grunisky

Traiter une alopécie par la tricopigmentation

Toujours en quête d’innovation et de satisfaction du grand public, la science ne cesse de nous épater. Elle nous livre actuellement la tricopigmentation qui est une technique de camouflage du cuir chevelu inspiré des plus grandes techniques mondiales. Nombreux sont ceux qui ont bénéficié des avantages de cette intervention chirurgicale, et nombreux sont ceux encore intéressés par cette méthode révolutionnaire non invasive. Découvrez comment la tricopigmentation peut survenir à traiter efficacement vos problèmes d’alopécie.

La tricopigmentation en définition

La tricopigmentation des cheveux, ou le maquillage permanent du cuir chevelu est une technique venue d’Italie. Elle a réussi à conquérir le monde et à continuer à agrandir le nombre de personnes qui en sont intéressées. Actuellement, il y en a des milliers, et ce sont notamment des personnes souffrant de grosse perte de cheveux ou l’alopécie. C’est assez évident puisqu’elle a déjà prouvé ses effets sur ce type de problème.

En définition, la tricopigmentation est l’art de camouflage des imperfections liées à la perte de cheveux due soit à la pelade, à la calvitie, à l’alopécie, à une hérédité, à des changements hormonaux, des chimiothérapies, des cicatrices chirurgicales suite à une greffe FUE/FUT, un accident, ou une brûlure, etc. La technique utilise du maquillage ou plutôt du tatouage, du micro tatouage afin de reproduire de façon plus naturelle votre cuir chevelu et en donner un effet rasé, ou un effet densité ou pour cacher des cicatrices.

Pour y parvenir, le dermographe dépose une quantité infime de pigments naturels dans la partie superficielle de votre épiderme, sur la zone à traiter. Ici, le professionnalisme et le savoir-faire de cette technicienne sont d’une grande aide, car ce travail devra être effectué dans une grande précision pour ne créer aucune erreur.

Eh oui, si le pigment est enfoncé trop profond, le pigment va se répartir dans tout le derme et créer une tâche inesthétique sur votre tête. Et si c’est trop superficiel, votre tricopigmentation ne va pas durer plus longtemps. Une autre précision : le pigment doit aussi être déposé perpendiculairement par rapport à la peau.

Comment cela se passe ?

Pour procéder à cette technique chirurgicale, vous devez obligatoirement trouver un expert en la matière. Soyez sûr de ses expériences avant de vous engager, car une fois que cela est effectué, vous ne pouvez plus revenir en arrière. Quoi qu’il en soit, votre dermographe doit vous faire passer un test pour savoir si votre type de peau convient ou non à cette opération. En effet, il existe des peaux froides et des peaux chaudes. Ceci ne concerne en aucun cas votre température cutanée, mais plutôt des indications qui permettront à votre dermographe d’associer différentes teintes.

Pour réaliser cette opération, le dermographe utilisera une aiguille très fine afin de mimer au mieux le cheveu rasé. Les pigments utilisés ne sont pas permanents contrairement à ce qui est dans le cas des tatouages permanents et de la dermopigmentation aréolaire. Ceux-ci sont trop gros et peuvent ne pas reproduire parfaitement l’effet « poil à poil ».

La teinte des pigments dépendra également de vos couleurs de cheveux naturels. Ces micro pigments seront injectés dans votre épiderme avec un stylo injecteur. N’ayez crainte. La tricopigmentation est non agressive, indolore, résorbable et non douloureuse. Et les résultats obtenus sont incroyablement réalistes et naturels. Le patient aura à faire 2 à 3 séances de retouches dont une séance peut dure entre 2 à 4 heures. Vous devez également faire une séance d’entretien tous les 2 ans afin de garder l’intensité du pigment.

À propos de l’auteur

Peter Grunisky administrator